Migraines cataméniales : quelles sont les spécificités de cette affliction ?

Migraines cataméniales : quelles sont les spécificités de cette affliction ?

 Les migraines sont certainement les maux de tête les plus répandus au monde. Nous sommes à peu près sûrs que tout le monde les a vécu au moins une fois dans sa vie.

 

Toutefois, les céphalées peuvent se manifester de diverses manières, certaines plus graves que d'autres, et pour des raisons très nombreuses. 

Connaître les types de migraines peut servir, afin de mieux identifier l'origine du mal, ses symptômes et bien entendu les traitements adéquats. Souvent, les gens utilisent des médicaments standards pour soigner leurs céphalées, cependant cela ne fonctionne pas toujours, et certains remèdes naturels peuvent s'avérer plus utiles. L'objet de cet article portera sur un cas spécifique de la migraine, à savoir la migraine cataméniale.

Qu'est-ce que la migraine cataméniale ?

La migraine cataméniale est un mal de tête lié au cycle hormonal féminin, appelé également migraine menstruelle. Généralement, ce type de migraine se déclenche quelques jours (2 à 3) avant l'apparition des règles.migraine cataméniale

Ce type de migraine est plus douloureux et plus long que les maux de têtes classiques, néanmoins cela reste une migraine sans aura, c'est à dire qu'elle n'engendre pas de troubles d'ordres neurologiques comme peut l'être par exemple la migraine ophtalmique. 

Le problème avec ce type de migraine, c'est qu'il est réputé pour ne pas répondre favorablement aux traitements classiques (du type paracétamol), et fait donc souffrir la victime.

Les médecins distinguent deux types de migraines cataméniales : d'abord la migraine cataméniale simple (ou pure), qui n'engendre pas de problème supplémentaire en dehors des menstruations, et la migraine cataméniale aggravée, qui peut engendrer d'autres crises, potentiellement avec aura, et ce même hors période de menstruation.

Facteurs aggravants de la migraine cataméniale 

Sans surprise, il s'avère que les facteurs aggravants de la migraine cataméniale sont les mêmes que ceux de la migraine de manière générale. 

Exposition à la lumière

Évitez d'user vos yeux en restant trop près, trop longtemps ou face à une intensité lumineuse trop élevée des écrans comme la télévision, le téléphone portable, etc… Cette fatigue que vous imposerez à vos yeux se traduira inéluctablement par des douleurs plus intenses au niveau de la tête.

Évitez les pollutions sonores

Écouter de la musique en mettant des écouteurs ou un casque est l'une des plus mauvaises idées que l'on peut avoir lorsqu'on est atteint de maux de tête. Éloignez-vous en, ainsi que de toutes les sonorités un tant soit peu intensives. Votre sensibilité auditive augmente significativement lorsque vous êtes atteinte de migraine.

Ne bougez pas trop dans tous les sens

Il est important de rester le plus stable possible lorsqu'on est victime de céphalées quelles qu'elles soient. migraine cataméniale (1)

Faire des mouvements, surtout des mouvements brusques, ne feront qu'amplifier vos douleurs. Restez sur votre lit et bougez le moins possible, ceci accélérera votre recouvrement.

L'exposition aux ondes téléphoniques

Si vous avez tendance à rester collée sur votre smartphone toute la journée, surtout si vous passez beaucoup d'appels ou si vous dormez le téléphone sous l'oreiller, il va falloir changer d'habitude. Les ondes électromagnétiques émises par l'appareil, peuvent causer, mais aussi amplifier vos migraines. Vous pouvez toujours vous munir d'un patch anti ondes si vous ne voulez ou ne pouvez pas changer d'habitude. 

Les traitements possibles contre la migraine cataméniale 

Il est maintenant temps de vous mettre au courant des différents remèdes existants à la migraine dite cataméniale. Nous les divisons en trois parties selon leur nature, à savoir : 

  • Le traitement naturel,
  • le traitement prophylactique,
  • le traitement de crise.

Le traitement naturel 

Il est important de commencer par essayer les remèdes naturels car ce sont ceux qui présenteront le moins (en réalité aucun) d'effets secondaires. 

Ainsi, on conseille souvent aux femmes atteintes de migraines cataméniales de prendre de la grande camomille,  3 à 4 jours avant les règles, car c'est un traitement à réaliser en préventif, et non en curatif.

Pour les cas où la migraine s'est déjà manifestée, on prescrit généralement de la menthe poivrée, une huile essentielle, à appliquer sur la tempe.

Le traitement prophylactique 

Ce traitement est de type préventif, il se fait par la prescription d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), à prendre autour des périodes menstruelles. Son but est d'éviter la chute libre des taux d’œstrogènes liée à l'apparition des migraines cataméniales.

On prescrit généralement du naproxène 500 mg, à prendre deux fois par jour.

Le traitement de crise 

Ce sont les traitements que l'on attribue dans les cas de migraines classiques. Le paracétamol est le produit phare de cette classe de traitement. Parfois, des AINS peuvent être couplés à ce dernier.

Dans des cas rares, des anxiolytiques peuvent être ajoutés. 

Cela dit, c'est de loin le type de traitement le moins efficace dans ce cas, car les migraines cataméniales, comme nous l'avons dit, résistent aux traitements des migraines classiques.

Geralt

Articles similaires

Patch Fazup avis : protège-t-il réellement des ondes ?

Patch Fazup avis : protège-t-il réellement des ondes ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *